La tête et les jambes

La tête et les jambes

Depuis la rentrée de septembre, le lycée Jean-François Millet accueille une
section hockey initié par le NCHOP. Avec cette section, onze jeunes
vivent une expérience exigeante et passionnante. Sans jamais perdre de
vue l'objectif principal : s'assurer un avenir.

Permettre à de jeunes joueurs de roller hockey de vivre pleinement leur passion sans hypothéquer leur avenir professionnel.
Mieux même : préparer sereinement et sérieusement cet avenir, tout en leur offrant la possibilité d'atteindre le haut niveau dans leur discipline sportive. Voici posée l'ambition de la section hockey que le club de hockey de Cherbourg - Nord Cotentin hockey plus (NCHOP) – a créé cette année en collaboration avec un établissement scolaire de la ville : le lycée Jean-François Millet.
Depuis la rentrée de septembre 2019, 11 jeunes de 14 à 16 ans, 3 filles et 8 garçons, bénéficient du dispositif mis en place par ces deux structures.

COMMENT ONT-ILS ETE SELECTIONNES ?

« Le premier critère a été leur motivation, explique Antoine Verkest, le référent de la section au sein du NCHOP, l'envie qu'ils montraient de mener une carrière sportive ambitieuse tout en préparant leur avenir professionnel en dehors du sport.
Leur motivation et leur comportement. On les a évalués lors d'entretiens ; en les regardant jouer aussi ou en se renseignant auprès de leur entraîneur. »

Pour cela, le club de Cherbourg s'est doté d'une commission formation forte de cinq personnes, qui assurent depuis le suivi de ces jeunes.

Leur niveau sportif est évidemment entré en ligne de compte : « Parce que, poursuit Antoine Verkest, le but, c'est aussi de former une équipe très compétitive qui puisse aller jusqu'au bout en championnat de France. Et que ces jeunes passent du sport de compétition au sport de haut niveau, même s'ils doivent garder à l'esprit qu'ils ne vivront pas de ce sport. »

QUEL EST LE FONCTIONNEMENT ?

Les onze jeunes ont intégré une classe de seconde au lycée Jean-François Millet. Ils suivent une scolarité normale, mais leur emploi du temps a été aménagé pour faire concorder les heures de cours et les heures d'entraînement.

Sur le plan sportif, ils s'entraînent tous les jours du lundi au samedi pour un volume hebdomadaire oscillant entre 10 et 14 heures selon les cas. Ils s'entraînent aussi avec les équipes séniors du cub, selon leur niveau ; N1, équipe réserve, équipe féminine...

Sur le plan scolaire, le club a mis en place une étude le mercredi au cours de laquelle des membres du club possédant des compétences particulières encadrent une aide au devoir. Ainsi, une joueuse du club, étudiante en prépa maths, assure un soutien dans cette matière, etc..

Les jeunes bénéficient également au sein du lycée d'heures d'études avec des assistants d'éducation.

Par ailleurs, les membres de la commission formation sont en contact permanent avec le lycée. Un rendez-vous mensuel avec le professeur principal et le CPE a été instauré, l'infirmière de l'établissement est aussi contactée. Antoine Verkest rencontre régulièrement le proviseur du lycée pour faire le point.

ET APRES ?

Après des premières semaines encourageantes, le club et le lycée souhaitent poursuivre l'an prochain dans cette voie. Avec les élèves qui seront passés en première et de nouveaux jeunes qui intégreront la section en classe de seconde.

Si le rythme est intense et exigeant pour les jeunes, tous répondent présent après deux mois de scolarité et d'entraînements. Sportivement, les progrès sont indéniables. « Et ils ont au minimum gardé le niveau scolaire qui était le leur avant d'intégrer la section, note Antoine Verkest. Et dans ce domaine là aussi, on a eu quelques bonnes surprises ».

Car le club et le lycée ne veulent pas perdre de vue l'objectif de cette section : « Que les jeunes sortent avec un bon niveau de hockey, mais surtout un diplôme et mieux, un vrai projet de vie. »

34292827232221

Week-end du 16-17 novembre 2019

Week-end du 16-17 novembre 2019

Voir plus »

Les résultats du week-end

Les résultats du week-end

Voir plus »

L’heure de la reprise a sonné

L’heure de la reprise a sonné

Voir plus »